Dans le coin de Saint-Denis et Kamouraska

Vous pourrez apercevoir, dans le courant de l'été et jusqu'au mois de novembre, des installations dans le fleuve qui pourront peut-être vous intriguer. Dans certains cas, des filets seront tendus sur de longues perches verticales qui mèneront vers une cabane en bois, c'est la cage à anguilles. Les filets ne servent pas à attrapper les anguilles, mais tout simplement à les diriger vers les cages. Parfois, vous ne verrez que les cages au loin, et même pas, si la marée est haute, c'est que les filets sont suspendus à des flotteurs. Ils montent et redescendent avec les marées. C'est le cas des installations que vous pourrez observer devant notre chalet "Aux couchers de soleil" à Saint-Denis.

Durant l'été, à marée basse, les détenteurs de ces droits de pêche font leurs installations en préparation pour la saison de pêche qui dure cinq à six semaines, allant de la fin septembre, début octobre, jusqu'à la mi-novembre environ. C'est donc une activité très saisonnière et même si elle est souvent assez lucrative, la plupart de ceux qui s'y adonnent font autre chose le reste de l'année, de l'agriculture, entre autres. Je vais quand même les appeler des pêcheurs.

A marées basses, donc deux fois par jour, le jour, la nuit, beau temps, mauvais temps, froid, pas froid, venteux, pas venteux, vous verrez ces pêcheurs partir vers le large avec leurs tracteurs et leurs charrettes, à moins que vous n'aperceviez que les phares de leurs tracteurs, pour aller ramasser leurs prises.

Ces installations seront ensuite démontées avant qu'il fasse trop froid et que l'eau gèle.

Veuillez utiliser le bouton retour de votre fureteur pour retourner à la page précédente
retour à la page de Saint-Denis-de-la-Bouteillerie

3 octobre 2002